HOME

L’homme est une entité spirituelle consciente même devant un corps physique depuis l’antiquité, quand il est apparu dans l’Univers.
Avant de s’incarner dans le plan physique, chaque être doit se préparer à sa venue sur terre en prenant soin de la configuration énergétique du corps dans lequel il vivra, du choix du patrimoine génétique de ses parents et de toute une série d’attitudes de caractère qui vont déterminer sa personnalité.
Cette information provient de la source originelle de l’Esprit, qui réside dans le Plan Mental ou Animal : c’est une archive karmique particulière qui doit être suivie pour surmonter certains obstacles hérités des incarnations précédentes.
Nous avons tous un karma et c’est sur cette base que nous pouvons ou ne pouvons pas posséder la caractéristique de médiumnité dans cette incarnation ; nous avons tous un certain degré de supra-sensibilité qui peut se développer au fil des ans, mais seuls quelques-uns sont de vrais “médiums”, c’est-à-dire ceux qui sont “montés” par les Orixas pendant les Rides, les cérémonies typiques des cultes Afro-Brésiliens.
Ce don doit être considéré comme une grande responsabilité, car il est au service de la charité : le médium est celui qui devient “le moyen de Dieu” pour permettre aux très hautes énergies de descendre dans le plan physique afin d’aider les nécessiteux, d’éclairer les sceptiques, de guérir les malades, de montrer le chemin.
La médiumnité est étroitement liée au karma individuel, parce qu’elle prend des caractéristiques différentes selon le chemin karmique du médium ; il y a donc trois types différents de médiumnité :

  • Médiumnité probante : c’est celui qui doit expier par la force certaines fautes commises dans des vies antérieures.
  • Médiumnité évolutionnaire : le médium doit croître sans blocs particuliers pour être éliminé par la pratique de l’incorporation.
  • Médiumnité missionnaire : celui qui incorpore a déjà acquis beaucoup de connaissances sur les vérités éternelles et doit aider ses frères à évoluer au nom de la charité.

La mécanique de l’incorporation est un processus complexe et très délicat : il est absolument nécessaire qu’il se fasse dans un environnement bien protégé et avec une personne ayant l’expérience de l’incorporation.
des compétences adéquates pour aider le médium et interagir avec l’entité descendante : c’est l’une des diverses tâches du Saint-Père lorsqu’il s’engage à accueillir un nouveau Fils sous sa protection.

Pour que le médium puisse s’acquitter efficacement de sa tâche, il devra être très attentif à lui-même et effectuer deux types de travaux particuliers :

  1. Le développement psychique : consiste à éduquer son propre esprit, à penser, à développer ses propres sens de manière correcte afin d’avoir toujours une réalité claire dans l’ici et le maintenant.
    Trop souvent, il y a des gens qui pensent entendre des voix ou parler à des esprits quand ils sont sujets à des plaisanteries de leur esprit (parfois même plus sérieusement qu’ils ne veulent l’admettre, mais nous sommes déjà là dans le domaine de la maladie mentale).
    Le médium doit avoir un esprit de première classe, capable de percevoir et d’analyser la réalité sans se réfugier dans des envolées de fantaisie, sinon il ne peut pas faire un bon travail mais sera même nuisible à lui-même et aux autres.
  2. Le développement médiumnique (développement médian) : certaines écoles de pensée soutiennent que la médiumnité d’un sujet n’est pas crédible à partir de rien ou mutable, mais qu’elle ne doit être mise en lumière que par un travail d’introspection et d’observation de soi.

Certes, c’est vrai, mais il est vrai aussi que la relation entre le médium et l’entité s’améliore de temps en temps par un contact entre les deux. Ce développement peut se faire par incorporation : une entité a une fréquence vibratoire beaucoup plus élevée qu’un être incarné, puisqu’elle provient d’un plan beaucoup plus mince (astral) que le plan physique. Par conséquent, la première rencontre est toujours assez “difficile” : il y a une augmentation de la fréquence cardiaque, combinée à un certain nombre d’autres symptômes subjectifs.
Déjà de la prochaine fois l’approche de l’Entité au milieu sera plus facile, parce que pendant la première réunion la fréquence vibratoire habituelle du milieu aura déjà subi une première augmentation, étant en fait mathématiquement plus proche de celle exponentiellement plus élevée de l’Entité. Le développement médian se produit également par d’autres formes de médiumnité, à savoir la clairvoyance, la clairvoyance et la sensibilité astropsychique.

L’Entité et le Médium travaillent ensemble pour évoluer : une fois le “pas” franchi, ils peuvent aussi changer le type de relation (ne s’incorporent plus) ou dans certains cas (assez rares) même se séparer en fonction du parcours du Médium, qui peut aussi rencontrer de nouvelles entités.
Il faut cependant rappeler que la relation entre un médium et ses guides spirituels persiste généralement tout au long de son existence, car ce lien est karmique et donc le résultat d’un accord pour le bien commun.